Peut-on / faut-il arrêter les migrations de personnels de santé?

Questions fréquentes

Index

Q: Peut-on / faut-il arrêter les migrations de personnels de santé?

A: La question n'est pas tant celle de l'arrêt des migrations que celle de leur gestion et de leur réglementation. La liberté de mouvement est un droit fondamental inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, et les migrations jouent un rôle important dans l'histoire de l'humanité. La mondialisation a considérablement accéléré cette tendance. Les graves effets des migrations des personnels de santé sur les pays en développement exigent toutefois une gestion responsable et réglementée des migrations, l'objectif essentiel pour tous les pays étant l'autonomie.

Certains pays forment des personnels de santé spécialement “pour l'exportation”. Les accords bilatéraux entre pays “importateurs” et pays “exportateurs” doivent être encouragés pour protéger les droits des personnels de santé et garantir un certain niveau d'emploi dans le pays “importateur”.

L'Alliance et plusieurs de ses partenaires, et notamment l'OMS, s'emploient aussi à élaborer un code de pratique sur le recrutement international éthique des personnels de santé. Cet instrument assurera que toutes les meilleures pratiques sont appliquées et que les droits des personnels sont protégés, tout en fournissant un cadre pour la coopération bilatérale.

Partager