Combien de temps la crise des personnels de santé pourrait-elle durer?

Questions fréquentes

Index

Q: Combien de temps la crise des personnels de santé pourrait-elle durer?

A: Le renforcement et la réforme des systèmes de santé ne sont pas des tâches faciles, et demandent du temps. Le premier stade, à savoir l'accélération de la “production” (éduquer et former davantage d'agents de santé), peut prendre du temps: il faut généralement trois ans pour former une infirmière qualifiée, et au moins cinq ans pour former un médecin. Des méthodes novatrices (enseignement à distance, délégation des tâches ou programmes d'agents de santé communautaires) peuvent abréger cet effet retard mais il n'existe pas de solution immédiate au problème: les agents de santé communautaires, le personnel infirmier et les médecins ont besoin les uns des autres pour faire un travail d'équipe efficace.

Une véritable “accélération” nécessite aussi davantage d'écoles et d'enseignants, même si les progrès techniques (enseignement à distance, technologies de l'information) et l'augmentation des jumelages d'écoles peuvent et doivent être utilisés pour permettre la multiplication des étudiants. L'amélioration d'une infrastructure qui se dégrade nécessite aussi un solide appui financier et une coopération technique importante, ainsi qu'un renouveau institutionnel pour améliorer la qualité de l'enseignement.

L'étape suivante est l'emploi, qui pose des problèmes particuliers: dans de nombreux pays touchés par la pénurie de personnels de santé, quantité d'agents de santé sont déjà au chômage: les dépenses de santé du secteur public peuvent être plafonnées (en raison des contraintes macroéconomiques), et l'entreprise privée n'est pas nécessairement une solution pour les agents de santé. De nombreux pays sont donc dans l'incapacité d'employer les personnels de santé qu'ils ont formés.

Si rien n'est fait, la crise s'aggravera. Si des mesures sont prises – comme le recommandent l'OMS, l'Alliance et de nombreux spécialistes du terrain – à condition que les pays s'y attèlent énergiquement et en assurent la direction, que les acteurs concernés soient consultés, qu'un financement soit obtenu aux niveaux national et international, la crise pourrait être partiellement résolue d'ici à 2015, permettant ainsi la réalisation des objectifs du millénaire pour le développement liés à la santé.

Partager