Journée mondiale de la Santé

Message vidéo (et radio) du Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général, Organisation mondiale de la Santé

7 avril 2003

Journée mondiale de la Santé

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Chers amis et collègues,

Nous somme réunis ici aujourd’hui à l’occasion de cette Journée mondiale de la Santé pour témoigner de notre volonté de protéger trois de nos plus grands atouts : la santé, l’environnement et les enfants, entre lesquels il existe manifestement un lien. Assurer un environnement sain pour les enfants – le thème de la Journée mondiale de la Santé de cette année - est un élément essentiel de notre action pour aider à préparer l’avenir.

Les principales menaces pour la santé des enfants se trouvent sur les lieux mêmes où ils devraient être le mieux protégés : maison, école, quartier. Chaque année, plus de 5 millions d’enfants de 0 à 14 ans meurent des suites de maladies directement liées à leur environnement : diarrhée, maladies respiratoires, paludisme et autres maladies transmises par des vecteurs, traumatismes et autres menaces liées à l’environnement là où ils vivent.

Une eau non potable, une mauvaise hygiène et un assainissement insuffisant, la pollution de l’air, y compris par les carburants polluants utilisés dans les habitations pour la cuisine et le chauffage, la fumée du tabac, les produits chimiques dangereux et autres menaces environnementales ont des effets disproportionnés sur la santé des enfants.

Or les décès et les problèmes de santé peuvent être évités, et nous savons comment. Nous avons mis au point des stratégies pour combattre ces risques pour la santé de l’enfant liés à l’environnement. Elles doivent être mises en oeuvre aux niveaux national et mondial tout comme à l’échelle des communautés et de chaque foyer.

En septembre 2002, lors du Sommet mondial sur le développement durable, nous avons lancé l’Alliance en faveur d’un environnement sain pour les enfants. Nous travaillons actuellement avec différents groupes de par le monde, pour créer une dynamique capable de mobiliser un soutien au niveau mondial et améliorer la santé des enfants là où ils vivent – à la maison, à l’école et sur leurs lieux de jeu. En travaillant ensemble sur différents fronts, en mettant à profit les programmes existants et en adaptant les actions concrètes aux besoins locaux, nous pouvons apporter un réel changement. Ensemble, nous sommes mieux à même de nous attaquer aux nombreux problèmes liés à la santé et à l’environnement auxquels sont confrontés les communautés, les pays et les régions dans le monde entier.

Je demande à chacun de regarder autour de lui, de réfléchir à ce qu’il pourrait faire pour que chaque enfant grandisse dans un environnement – maison, école, quartier – favorable à la santé. Puis, d’agir. Car c’est de notre action aujourd’hui que dépend l’avenir de nos enfants.

Merci.

Partager