Journée mondiale de la Santé

2004 : La sécurité routière

En 2004, pour la première fois dans l’histoire de l’OMS, la Journée mondiale de la Santé était consacrée à la sécurité routière. Bien que les accidents de la circulation fassent plus d’1,2 million de morts chaque année dans le monde, ils ne sont généralement pas considérés comme un problème de santé publique, peut-être parce qu’on les attribue encore souvent à la fatalité. On en connaît pourtant les facteurs de risque : vitesse excessive, conduite en état d’ébriété, non port du casque, de la ceinture de sécurité ou d’autres dispositifs de maintien des passagers, mauvaise conception des routes, mauvaise application de la réglementation, conception déficiente des véhicules en matière de sécurité, insuffisances des services médicaux d’urgence.

La Journée mondiale de la Santé de 2004 a été l’occasion de prôner une "approche systémique" qui tient compte des principaux éléments dont dépend la sécurité routière : les usagers de la route, les véhicules et l’infrastructure.