Dons du sang: des progrès dans les pays


Haïti

Les jeunes relèvent le défi

Campagne pour le don du sang en Haïti
OMS/Haïti

Avant même que le séisme de 2010 ne détruise le centre national de transfusion sanguine, la situation sanitaire d’Haïti était déjà très difficile. Le fort taux de mortalité de la mère et de l’enfant, en particulier, exigeait un approvisionnement régulier en sang à transfuser.

La collecte de sang multipliée par trois

Grâce au soutien du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et du PEPFAR (Plan d'urgence du Président des États-Unis pour la lutte contre le sida), la quantité de sang collectée est passée de moins de 10 000 unités en 2004 à plus de 30 000 unités en 2012.

En 2012, Haïti a inauguré une stratégie destinée à attirer davantage de donneurs, à collecter 85% du sang auprès de donneurs volontaires bénévoles (dans la perspective d’atteindre les 100%) et à atteindre 40% de donneurs réguliers. Cette stratégie s’appuie sur un réseau de bénévoles qui se chargent de promouvoir le don de sang et sur une campagne qui sillonne le pays pour montrer toute l’importance du don de sang.

Le Club 25, une initiative internationale qui vise les jeunes donneurs

Des prospectus, des autocollants, des tee-shirts, des livres et des stylos sont distribués pour attirer de jeunes donneurs sur le modèle du Club 25, une initiative internationale qui encourage les jeunes de 16 à 25 ans à devenir des donneurs volontaires réguliers. Le Club 25 organise également des actions de sensibilisation concernant la sexualité sans risque et d’autres questions de santé afin que les jeunes ne présentent pas de risques pour autrui et puissent continuer à donner leur sang. Il est également prévu de construire un nouveau centre national de transfusion et de créer deux centres régionaux.

Le Club 25 organise également des actions de sensibilisation concernant la sexualité sans risque et d’autres questions de santé afin que les jeunes ne présentent pas de risques pour autrui et puissent continuer à donner leur sang. Il est également prévu de construire un nouveau centre national de transfusion et de créer deux centres régionaux.

Partager